Petite haute-route sauvage en Valpelline


Skier loin des foules, voilà un privilège rare lorsque les conditions sont bonnes, que la neige est stable, que le météo est au beau fixe. Il reste pourtant dans les Alpes des (grands) recoins où il fait bon aller traîner ses spatules pour retrouver une ambiance de solitude-plénitude. Les vallons cachés de Valpelline et de Saint Barthélémy, suspendus loin au-dessus de la vallée principale sont de ceux-là. En trois jours (ou plus bien évidemment), il est possible de s'immerger dans ces montagnes qui nous coupent, comme souvent, des tracas de la plaine. Je vous y emmène avec le plus grand plaisir.

Jour 1: montée au charmant bivouac Chentre-Bionaz depuis Pouillaye, sommet du Mt Dzalou

Jour 2: col de Luseney, col de Chavacour par un raccourci des plus esthétiques dont on taira le nom pour le garder secret, Dôme de Tzan: une grande journée à voyager d'un vallon à l'autre, avec des paysage laissant rêveur

Jour 3: montée de grande ambiance au col de la Sassa par l'imposant couloir Est-Nord-Est et descente sur le Grand Chamin, pour retrouver enfin notre point de départ

Plein de variantes à disposition dans ce pays du ski pour amoureux d'espaces sauvages.


Adrien GODAT | Les Cheseaux 33 | CH - 1928 Ravoire | +41 79 343 14 58 | adrien@guides-passemontagne.ch