Bella Italia, ski au pays du Viso

A l'heure où les frontières se ferment (printemps 2020 - coronavirus), il serait dommage de ne plus rêver aux belles pentes piémontaises qui, c'est sûr, nous accueilleront pour de nouvelles virées à ski lorsque nous le pourrons. On connaît tous le val Maira, de réputation au moins, véritable paradis du skieur de randonnée. Les innombrables possibilités, de décembre à avril, et ce quelque soit le niveau des pratiquants, ont fait de cet endroit une antre incontestée de la rando "plaisir". Les Locande et autres Grotti où il fait bon se caler pour boire un chocolat chaud maison ou une bière locale, c'est selon, contribuent à cette réputation. On ne perd pas du poids dans le Piémont ! Enfin, tout dépend du programme de ski !...

Au nord du val Maira se trouve, en parallèle, une autre vallée, toute aussi longue, toute aussi typique lorsqu'on la remonte depuis la plaine: le Val Varaita. Ici aussi, la route paraît interminable pour accéder au fond de la vallée. Les village sont déserts, les murs des maisons arborent régulièrement un panneau de guingois sur lequel on lit "Vende". A vendre. Pas de remontées mécaniques ou de stations de grande envergure ici, les vallées sont "dans leur jus". Habiter à l'année ici relève presque d'un autre âge. Mais peu à peu la vallée s'ouvre et il faut choisir: à gauche Varaita de Bellino ou à droite Varaita de Chianale. Les deux culs de sac offrent au skieur de bien belles randonnées à faire à la journées depuis le refuge Melezè (accessible en voiture) ou depuis le charmant village de Chianale.

Les larges espaces du Piémont sont ici typiques, laissant la place pour des itinéraires fort raides (le topo de pentes raides locales est plus copieux qu'une bible), mais également des étendues à perte de vue laissant notre imaginaire voyager par delà les frontières et les crêtes. Le Queyras est ici à portée de spatule, et ses refuges ouverts durant l'hiver (Agnel et La Blanche) nous accueillent avec le sourire pour une boucle de deux ou trois jours.

Skier aux confins du Piémont et du Queyras nous offre le loisir de ce petit jeu très amusant qui consiste à assembler les pièces du plus beau des puzzle: les Alpes. Ici trône le Viso, austère et attirant à la fois. Mais au-delà de ses arêtes et ses faces impressionnantes, par une journée claire, notre regard porte jusqu'au Mont Rose au Nord, aux Ecrins à l'Ouest et à l'Argentera au sud. L'Argentera et son magnifique couloir de Lourousa, une "raie des fesses" qu'il faudra bien un jour aller visiter !






Adrien GODAT | Les Cheseaux 33 | CH - 1928 Ravoire | +41 79 343 14 58 | adrien@guides-passemontagne.ch